Retrouvailles

Veuillez installer le lecteur Real Player pour pouvoir lire les fichiers avec extension .rm

Cliquez ici pour télécharger real

Jacques et son maître :

Biographie de Milan Kundera

A l’origine romancier tchèque, Milan Kundera (né le 1er avril 1929), après l’invasion de son pays par les Soviétiques, a choisi d’écrire en français et de résider à Paris. Il professe une admiration extrême pour l’une des oeuvres les moins lues de Diderot, Jacques le fataliste, qu’il s’est plus à adapter pour la scène en un hommage en trois actes qui reparaît dans Folio, la collection de poche des éditions Gallimard.

Diderot et Kundera, c’est l’histoire d’une amitié littéraire sans aveuglement. " On peut se passer de Diderot homme de théâtre, écrit Kundera dans son introduction, on peut comprendre l’histoire de la philosophie sans connaître ses essais, mais l’histoire du roman serait incomplète sans Jacques le fataliste. D’où cette variation en dialogues rapides, parfaitement jouable sur scène.

Jacques et son maître cheminent de concert et, sur la route, rencontrent des personnages de toutes conditions. Marquis et chevalier, commissaire et juge. Les échanges sont vifs et modernes, l’ironie et l’astuce omniprésentes : " Maître, je voudrais que vous me conduisiez en avant. - Je veux bien, mais c’est où ? - Je vais vous dire un secret : en avant, c’est n’importe où. "

Petite bibliographie :

La Plaisanterie (roman; écrit en tchèque; achevé en 1965; première édition, Prague, Ceskoslovensky spisovatel, 1967).

Risibles amours (nouvelles; écrites en tchèque; achevées entre 1958 et 1968; éditées en trois continuations en 1963, 1965 et 1968; première édition complète, Prague, Ceskoslovensky spisovatel, 1969).

La vie est ailleurs (roman; écrit en tchèque; achevé en 1969 ou 1970; première édition en traduction française, Gallimard, 1973).

La valse aux adieux (roman; écrit en tchèque; achevé en 1970 ou 1971; première édition en traduction française, Gallimard, 1976).

Le livre du rire et de l'oubli (roman, écrit en tchèque; achevé en 1978; première édition en traduction française, Gallimard, 1979).

Jacques et son maître, hommage à Diderot en trois actes (théâtre; écrit en tchèque; achevé en 1971; première édition en traduction française, Gallimard, 1981).

L'insoutenable légèreté de l'être (roman; écrit en tchèque; achevé en 1982; première édition en traduction française, Gallimard, 1984).

L'art du roman (essai; écrit en français; achevé en 1985; première édition Gallimard, 1986).

L'immortalité (roman; écrit en tchèque; achevé en 1988; première édition en traduction française, Gallimard, 1990).

(Entre 1985 et 1987 les traductions françaises des ouvrages tchèques ont été entièrement revues par l'auteur et, dès lors, ont la même valeur d'authenticité que le texte tchèque.)

Les testaments trahis (essai; écrit en français; achevé en 1992; première édition Gallimard, 1993).

La lenteur (roman; écrit en français; achevé en 1994; première édition Gallimard, 1995).

L'identité (roman; écrit en français; achevé en 1996; première édition en traduction islandaise, Reykjavík, Mál og menning, 1997).